Retour à la liste

Les religieuses de la Visitation Sainte-Marie.

195 Rue Saint-Jacques Paris

Le couvent des Religieuses de la Visitation de Sainte-Marie occupait un vaste rectangle dont l'entrée principale se trouvait à la hauteur du 195 rue Saint-Jacques. Cependant, la façade de l'établissement s'étendait du numéro 187 au numéro 195. A l'arrière, un vaste jardin touchait la rue Lhomond à l'emplacement du numéro 8. De là, l'enclos suivait vers le sud le tracé de la rue d'Ulm jusqu'au niveau du numéro 30 et rejoindrait aujourd'hui vers l'ouest le numéro 35 de la rue Gaay-Lussac puis le coin de la rue Saint-Jacques.

L'ordre de la Visitation de Sainte-Marie a été créé en 1610 à Annecy par saint François de Sales et sainte Jeanne de Chantal pour les femmes qui désiraient soulager les malades et les pauvres, en mémoire de la visite que la sainte Vierge avait faite à sainte Elisabeth.

Il disposait depuis 1619 d'un autre couvent, au faubourg Saint-Antoine. Mais ce couvent s'étant révélé insuffisant, compte tenu du nombre de filles qui l'avait rejoint, l'archevêque avait accordé le droit de créer une nouvelle maison au faubourg Saint-Jacques en 1623. Il fut ouvert en août 1626.

Un autre couvent de la Visitation existait à Chaillot et un quatrième rue du Bac.

L'ordre prospérant toujours, l'église du couvent du faubourg Saint-Jacques fut reconstruite peu avant la Révolution, en 1780, avec une partie des bâtiments. Un portrait de saint François de Sales, par Charles Le Brun (1619-1690), ornait l'autel. Le couvent fut fermé en 1790, vendu en 1797, et rouvert en 1830. Il fut alors occupé par les Filles de Saint-Michel qui en furent expropriées dans les années 1900 pour le lotissement du quartier. Tout fut démoli en 1909.