Retour à la liste

Des amants diaboliques, mars 1920.

354 Rue de Vaugirard Paris

Charles Burger et Estelle Jobin ont assassiné le mari d'Estelle, collègue de Charles, sommelier dans un grand hôtel parisien, le 23 mars 1920. Le 8 avril 1920, deux pêcheurs trouvent dans la Seine, à Bougival, un tronc humain que personne ne parvient à identifier. Quinze mois plus tard, une lettre signée Jobin demande à la police de rechercher son frère Gaston-Charles, 40 ans, demeurant avec sa femme Estelle Harlet, 354 rue de Vaugirard. Le disparu est sommelier dans un grand hôtel du boulevard des Capucines. Comparant les vêtements, la police constate que le corps repêché en mars 1920 est celui de ce Jobin qui demeurait dans le même immeuble que son collègue Charles Burger, rue de Vaugirard. Assez rapidement, on découvre que Mme Jobin est devenue la maîtresse de Burger et une comparaison d'écritures révèle que Burger a dénoncé Jobin comme déserteur pendant la guerre. L'ennui, c'est que les amants ont disparu. On finit par les retrouver, tenanciers d'un hôtel-restaurant à Toul. Embarrassés, ils avouent laborieusement. Le soir du 23 mars, selon eux, Estelle a fait une scène à son amant, lui reprochant de ne pas avoir le courage de supprimer le mari. Aussitôt, Burger, cherchant querelle à Jobin, a fini par se battre avec lui et lui a fracassé le crâne avec un cendrier de marbre. Dépecé dans la salle à manger, tête et jambes sectionnées, le mort a été empaqueté dans trois colis tandis que sa femme faisait disparaître le sang. Le soir même, deux colis étaient jetés du pont Mirabeau alors que la tête était enterrée dans les bois de Clamart. Ils se connaissaient depuis 1915, mais Mme Burger étant morte peu après, Estelle était devenue la femme des deux hommes. Maurice Garçon est l'avocat de la famille. Burger est défendu par Henri Dorinon et Marcel Menu. Estelle est assistée de Me Alcide Delmont. A l'issue de trois jours d'audience présidés par Joseph Drioux, Burger, 35 ans, est condamné à mort le 12 octobre 1922 et sa maîtresse à perpétuité. Burger, pleurnichant, sera guillotiné le 25 juin.

(photo X, DR)