Retour à la liste

Petlioura assassiné, 1926.

18 Rue Racine Paris

Le 25 mars 1926, devant un restaurant de la rue Racine, Samuel Schwartzbard tue de sept balles de revolver l'ancien chef du Directoire d'Ukraine, Simon Vassillévitch Petlioura, 47 ans (photo). Il reproche au fondateur du parti social-démocrate d'Ukraine d'avoir fait tuer environ 100.000 Juifs dans des pogroms, sous son gouvernement (1918-1920). Les pogroms d'Ovroutch, de Proscouton, de Berditchev, de Jitomir, tous commis par les cosaques de Petlioura. L'assassinat fait grand bruit. Les uns crient "au justicier", les autres "à l'assassin payé par Moscou contre l'Ukraine nationale". Schwartzbard lui, dit qu'il a prémédité son crime. Il s'est procuré des photos de Petlioura qu'il n'avait jamais vu et s'est mis à sa recherche. Il savait que, vaincu par l'armée rouge, celui-ci avait émigré à Paris. Schwartzbard a fini par découvrir Petlioura, mais a remarqué qu'il était toujours accompagné de sa fille et de sa femme. Alors il l'a suivi, tous les jours. Le 25 mars, enfin, il l'a vu entrer seul dans un restaurant de la rue Racine. Il a couru au bureau de poste de l'Hôtel-de-Ville, envoyer un télégramme à sa femme pour l'aviser de l'imminence de l'attentat et est revenu juste à temps, car Petlioura sortait. Schwartzbard, émigré à Paris depuis 1920, naturalisé Français, ancien engagé de la Légion étrangère, s'est approché et a tiré à sept reprises. Défendu par Henri Torrès, il sera acquitté aux assises le 26 octobre 1927.