Retour à la liste

Prostituées rue du Louvre, 1319

Rue du Louvre Paris Paris

La muraille de Philippe-Auguste entourant Paris au XIIème siècle passait à l'ouest à l'emplacement de la rue du Louvre et la Porte Saint-Honoré ou "Barrière Saint-Honoré", se trouvait au carrefour des rues du Louvre et Saint-Honoré. Il s'y trouvait donc un orme servant, comme à la Porte Saint-Antoine, à pendre les cadavres des justiciables exécutés dans Paris.

Ce quartier de muraille était un lieu de prostitution. Saint Louis avait tenté, mais sans succès, de chasser les prostituées de Paris. Il avait décidé, dans les années 1230, que les prostituées seraient chassées de partout et leurs biens confisqués, comme les maisons de ceux qui leur loueraient un logement en connaissance de cause. Il voulait être impitoyable. Mais, malgré une ordonnance de 1259 particulièrement sévère, le roi ne réussit pas à faire disparaître la prostitution. Il la rendit clandestine et se vit contraint de la tolérer. Il admit les filles "dans les villes, à la charge qu'elles ne demeureraient que dans les rues reculées et séparées de celles des gens d'honneur, et qu'on ne leur louerait point de logis en d'autres quartiers, à peine de perte des loyers et d'autres châtiments". En 1319, le ministre Villeroy tenta à son tour de les chasser de la rue du Louvre car elles y causaient scandale et désordre. Il entreprit alors d'acheter les maisons affectées à leur activité.